Syndicat Autonome des Préfectures
et de l'Administration Centrale du
Ministère de l'Intérieur
En préfecture, en administration centrale, en SGAMI et en juridiction administrative

Dénonciation de harcèlement et insuffisance professionnelle

0

Des difficultés récurrentes d’un agent dans ses relations avec sa hiérarchie justifient son licenciement.

Ma Gazette

Un agent contractuel employé par un syndicat mixte conteste son licenciement pour insuffisance professionnelle. En l’espèce, le président du syndicat mixte a justifié ce licenciement par l’inaptitude relationnelle de l’agent. Il a ainsi relevé que l’intéressé dénigrait sa responsable hiérarchique et ses collègues du service chargé de la communication, manifestait des difficultés à respecter la hiérarchie, avait formulé une accusation infondée de harcèlement moral à l’encontre de sa responsable hiérarchique ; en outre, son attitude engendrait un climat de tension permanent au sein de son service, faisant obstacle à un traitement serein des dossiers.

De son côté, l’agent considère que son licenciement s’explique uniquement par la dénonciation du harcèlement moral dont elle a fait l’objet de la part de sa supérieure hiérarchique directe. C’est effectivement à la suite de cette dénonciation que l’administration a diligenté une enquête administrative interne, mais cette enquête a confirmé, au vu des témoignages recueillis, des difficultés récurrentes dans les relations de l’agent avec sa hiérarchie et ses collègues et également une tendance à exercer ses fonctions de manière excessivement autonome. Ces seuls motifs suffisent pour justifier le licenciement litigieux.

Comments are closed.