La session d’automne des concours d’accès aux IRA reportée à cause d’un “bug”

0
  • En raison d’une “importante défaillance technique” chez l’hébergeur de la base d’inscription aux concours d’accès aux instituts régionaux d’administration (IRA), la “quasi-totalité” des données relatives aux candidatures à la session d’automne ont disparu. Les épreuves écrites qui devaient se dérouler le 13 octobre sont donc reportées au mardi 17 novembre. La campagne d’inscription est quant à elle relancée.
Les candidats aux concours d’accès aux instituts régionaux d’administration (IRA) n’ont décidément pas de chance cette année. Après le report de la session de printemps en raison de la propagation de l’épidémie de coronavirus, c’est désormais au tour des épreuves de la session d’automne d’être reportées, du 13 octobre au 17 novembre. Pas de cause sanitaire cette fois-ci, mais un bug informatique.

“Une importante défaillance technique intervenue chez l’hébergeur de la base d’inscription aux concours d’accès aux IRA a affecté de manière irrémédiable la quasi-totalité des données relatives aux candidatures à la session d’automne enregistrées entre le 2 juin et le 13 juillet”, explique sur son site la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP). 

Comme le rapporte un directeur d’IRA, la défaillance résulte d’une “surchauffe” de serveurs chez l’hébergeur. Un événement qui serait “lié à l’épisode caniculaire du mois d’août”, rapporte-t-il. 

Sécuriser le report 

“L’alerte nous est parvenue au mois d’août, précise-t-on à la DGAFP. À un moment donné, toutes les données ont disparu, mais nous avons réussi à en récupérer quelques-unes, via les IRA notamment”. Ont en particulier été récupérées la “quasi-totalité” des adresses mail des candidats. 

“Nous aurions pu leur envoyer des mails pour récupérer de nouveau les données nécessaires à leur candidature, mais cela aurait pris du temps et, surtout, ce n’est pas forcément juridiquement sécurisé”, ajoute la direction en citant un “risque fort de ne pas pouvoir toucher tous ceux qui s’étaient déjà inscrits”

Pour “sécuriser” le report des épreuves, la DGAFP a donc décidé d’annuler, puis de rouvrir la session d’automne 2020 des concours d’accès aux IRA. Un arrêté en ce sens a ainsi été publié au Journal officiel du mardi 8 septembre [cliquez ici pour le consulter]. 

Campagne d’inscription relancée 

Si les épreuves écrites sont donc bel et bien reportées d’un bon mois, l’épreuve orale d’admission reste quant à elle toujours programmée au cours du mois de janvier prochain. La date d’entrée en formation au sein des IRA reste elle aussi inchangée, à savoir le 1er mars 2021. 

La session étant rouverte, les candidats précédemment inscrits seront invités à renouveler leur inscription. Les personnes qui ne s’étaient pas inscrites précédemment pourront aussi le faire, en raison de la relance de la campagne d’inscription, qui aura lieu du 9 septembre au 8 octobre.

“L’important est que les candidats précédemment inscrits pensent bien à se réinscrire, souligne-t-on à la DGAFP. La réouverture de la campagne d’inscription permettra aussi peut-être d’avoir plus de candidats.” Selon les chiffres fournis par la direction, 7 600 candidats environ s’était inscrits à cette session d’automne, contre 8 500 à la session du printemps dernier et 10 300 environ à la session d’automne 2019. Au total, chaque année, quelque 400 places sont offertes aux concours des IRA. 

Acteurs Publics 08/09/2020

Comments are closed.